Au 16 rue de Plaisance

La création de l’association a eu lieu au sein d’un atelier d’artistes, au 16 rue de plaisance à Rennes. Là, des portes ouvertes et des impromptus ont été organisés tous les ans pendant quatre ans. Des artistes invités se sont associés aux travaux de Benoît Sicat et de Gwenaëlle Rébillard, partageant ensemble cet atelier-jardin.

Ces expériences se voulaient multiples et abordaient le son, les arts visuels, l’écriture, la voix, la mise en scène, la chorégraphie… Elles ont été l’occasion de rencontres avec des publics d’initiés autant que d’inconnus qui en venant visiter un jardin découvraient des propositions artistiques. L’atelier et le jardin du 16 rue de Plaisance sont aujourd’hui détruits, l’association a poursuivi son chemin en itinérance depuis.

Gwenaëlle Rébillard et Benoit Sicat ont été réjoints sur le chemin en 2013 par les Frères Pablof, en 2016 par Céline Bouteloup  et en 2018 par Jeanne Macé. L’association est ainsi devenue collectif et a trouvé son point d’ancrage depuis 2016 dans ses locaux du 4 rue Nationale à Thorigné Fouillard.

 

 

Céline Bouteloup

Céline Bouteloup travaille depuis 2001 à l’accompagnement de projets artistiques et culturels, dans les domaines, tour à tour ou simultanément, des arts visuels, du spectacle vivant ou de la musique. Pouvant œuvrer à la construction et la coordination de projets tant par l’administration, la production, la logistique ou la médiation, elle voyage et chemine à la recherche de projets qui partagent ses préoccupations et engagements, à savoir la rencontre comme étant essentielle au cœur de tout acte artistique ou acte tout court. Alors, à un moment donné, sa route a fini par emprunter le chemin du 16 rue de Plaisance et à avoir envie de l’arpenter en compagnie. Elle a ainsi rejoint en septembre 2016, le collectif 16 rue de Plaisance pour l’administration et la coordination du collectif, et accompagner spécifiquement le développement des projets de Gwenaëlle Rébillard.

Jeanne Macé

Formée en Sciences Politiques et gravitant depuis de nombreuses années dans le milieu artistique et culturel, Jeanne Macé travaille depuis 2016 avec plusieurs compagnies et collectifs, dans le domaine du spectacle vivant. Considérant la culture et l’art comme un fait politique, pouvant œuvrer à l’inclusion et la participation de chacun dans la société, elle fait d’abord le choix de travailler en tant que chargée d’actions culturelles et s’attelle à développer des projets ancrés sur des territoires, faisant participer les habitants et questionnant la notion de droits culturels. Récemment, elle décide de bifurquer légèrement et de se spécialiser dans l’accompagnement de projets artistiques, par leur production et leur diffusion. Elle rencontre alors le collectif 16 rue de plaisance, qu’elle rejoint en mars 2018 pour travailler sur les projets des Frères Pablof et de Benoît Sicat.

Gwenaëlle Rébillard

Plasticienne et auteure, Gwenaëlle Rébillard a résolument engagé sa pratique à la croisée des arts plastiques et de l’écriture, interrogeant les frontières entre installation, exposition, édition et lecture performée. Il en résulte un travail intimiste œuvrant à travers les figures récurrentes que sont le corps, le langage et le paysage. Elle aime contrarier la notion d’œuvre unique en créant plusieurs versions d’un même projet. Elle aime se confronter à la durée en concevant des oeuvres qui se déploient dans le temps. Elle accorde une place importante au geste artistique qui fonde l’essentiel de son travail. Elle affectionne de s’adresser à. Son parcours est jalonné d’expériences pluridisciplinaires avec des écrivains, des plasticiens, des musiciens. Du côté de l’écriture, elle publie au sein de projets collectifs et revues (papiers et numériques) : du nerf ; Ce qui secret ; Coaltar ; Ouste

Benoit Sicat

Benoît Sicat aime s’affranchir des cadres et réalise des expositions, des installations dans le paysage, des films ou des spectacles vivants. Un bon nombre de ses spectacles sont immersifs, participatifs et laisse une large place à l’improvisation comme écriture de l’instant présent. En travaillant pour tous les publics depuis la toute petite enfance, il se confronte à des formes artistiques multiples et en mouvement. Les lieux qui accueillent ses projets vont de la crèche à la galerie d’exposition, en passant par des parcs et jardins, des théâtres et festivals en France et en Europe.

Les Frères Pablof

Descendants d’une famille d’aristocrates russes désargentés et exilés, Raoul et Stéphane, nés dans les années 60 et 70, en quête d’eux-mêmes, s’inventent une famille et interrogent des quidams (vous, nous) sur leur identité. En toute fin des années 90, ils installent des espaces d’intimité publique où tout un chacun peut raconter sa naissance. Depuis lors, ils n’ont de cesse de questionner leurs contemporains pour se reconnaitre dans leurs récits. Ils ont créé : Extraits de naissance – Si j’étais une fille – La cour des Grands – Un nuage sans pantalon – eXtime et Ma place à table. Ils ont également oeuvré aux côtés de Serge Boulier au Bouffou Théâtre pendant presque 15 ans sous les pseudonymes de Raoul Pourcelle et Stéphane Rouxel, dans Vache à Plumes – le Manteau – Bynocchio de Mergerac – Etre peut-être comme interprètes, mais aussi – La mer en pointillé (Molière jeune publique) – en regards extérieurs, assistants à la mise en scène de – Faites comme chez vous – et co-auteur de – Mauvaise Herbe. Ils ont collaboré à d’autres projets artistiques occasionnellement et à des responsabilités différentes avec Achille Grimaud, Renaud Herbin…
Stéphane est marionnettiste, comédien et musicien. Raoul est marionnettiste, comédien et plasticien.

Rodrigue Bernard

Depuis une vingtaine d’année, Rodrigue Bernard imagine des dispositifs lumière dans différents domaines : musique, théâtre, danse…Avec le collectif aïe aïe aïe il a fait la création lumière de Gargantua (2013) mis en scène par Julien Mellano.Parallèlement, il reprend la régie lumière de Je tremble 1 et 2 (2008), Ma Chambre Froide (2011) et Une année sans été (2014) de Joel Pommerat. En 2013 il assiste Marie-Christine Soma sur la lumière d’ Au Bord du Gouffre de D. Wojnarowicz dirigé par Cédric Gourmelon. Reprenant les chemins de la musique, il fait la lumière des concerts jeune public Panique au bois béton et Smile City de Soul Béton. Les Frères Pabloff l’invitent sur un cycle de création autour de l’enfance et l’adolescence : La Cour des Grands (2014) et Extime (2017) pour la lumière et la commande de leurs vidéos. En 2015 voyage en Chine avec la compagnie à pour Made In China.Création lumière en 2016 au festival mettre en scène du TNB pour Le 4ème Mur de Sorj Chalandon mise en scène par Arnaud Stéphan. En 2017 il travaille sur les Malédictions (Nicolas Bonneau) autour des guérisseurs : création lumière sur le spectacle et sur un espace d’exposition intégré à J’y crois, j’y crois pas aux Champs Libres de Rennes. En 2018 retour avec la compagnie à pour La conquête.

https://www.linkedin.com/in/rodrigue-bernard-6334a364/

Françoise Buot

Membre du bureau

Nicolas Camus

C’est après des études d’art Plastique à Rennes qu’il se tourne vers le théâtre. L’envie d’expérimenter d’autres moyens d’expression artistique l’amène alors à jouer pour plusieurs compagnies, et à intégrer des formations musicales en tant que musicien puis chanteur, tout en continuant son parcours de plasticien.

En tant que comédien ou perfomeur, il a travaillé avec l’Estrad Théâtre, le Théâtre de La Rampe,  la Cie L’Elan Bleu et travaille avec l’Association 16 rue de Plaisance depuis 2000 sur le Fofomaton, Les produits du Tiroir, Le Son de la sève et Camping Interdit.

Auteur-interprète, il monte en 2005 le groupe de rock Bow Low qui sortira 4 albums jusqu’en 2015.Il intègre ensuite en 2016, le groupe Cannibale (Born Bard Records) mélangeant des influences allant du Rock Garage à la cumbia.

En tant que plasticien, il expose en 2001, In ma Cuisine à La Garsouille-Caen, Les Gens d’ici en 2000 à la MJC Chemin Vert-Caen  et Exposition Moderne à la MJC le Grand Cordel-Rennes. Il réalise des affiches et Artwork pour l’album 30W10W, pour le Festival Meteofest et des albums Summer Memories et Caraïbes en 2016. Il réalise aussi les clips vidéos pour les groupes Bow Low et Cannibale

 

 

Hélène Martin

Ancrée dans le réseau du spectacle vivant dédié au jeune et tout public depuis 2005, Hélène Martin a choisi de dédier sa profession à l’accompagnement de la mise en oeuvre de projets artistiques et d’événements vers la rencontre des publics. Elle a tour à tour occupé des postes de développement de projets, production, diffusion, communication, relations aux publics, billetterie… Après avoir accompagné les Frères Pablof et Benoit Sicat en production et en diffusion depuis 2014, elle décide en 2018 de se consacrer à des missions plus en proximité des publics et des événements. Elle collabore notamment avec le Festival La Grande Echelle depuis 2016, événement organisé tantôt au Monfort Théâtre (2016 & 2018) et à La maison des Métallos (2017), cet événement est proposé par l’Adami avec TSEN Productions. 

Alice Millet

Après plusieurs années d’atelier amateur et une licence d’arts du spectacle, c’est à l’école du TNB qu’elle se forme au métier de comédienne (1997-2000). Depuis 16 ans elle est interprète dans de nombreuses pièces d’auteurs contemporains, principalement. Elle a joué récemment Avant/Après de R. Schimmelpfennig avec le Joli Collectif, Train de nuit pour Bolina de N. Cruz avec C. Pauthe, Forfanteries de O. Coyette avec G. Héraut… Curieuse de nature elle découvre aussi la rue et les festivals (Chalons, Dunkerque) avec le groupe « Adada ». Elle joue dans L’œil de Polyphème, un projet d’A.Layus  de Version 14. Dernièrement avec le théâtre de l’intranquilité elle lit Montorin de Thierry Beucher ainsi qu‘une interprétation libre d’extraits d’une étude sociologique de F.Granjon au festival d ‘Uzeste, chez Bernard Lubat. Elle est aussi regard extérieur sur des projets singuliers mêlant plusieurs disciplines et types d’écritures chansons, poésie, danse. Elle collabore avec la compagnie Udre-Olik pour BCBG avec le chanteur E. Roux pour Jour de neige d’après des textes de Babouillec, avec l’assoTilt pour la comédie musicale Polaroïd et à la mise en scène de Sur la nappe, un spectacle musical destiné aux petits. Ces dernières années elle s’attèle à la question de la transmission et à la pédagogie par le biais d’ateliers théâtres dans différents cadres, structures et tempo.

Jean-Louis Ouvrard

Comédien depuis 1983, Jean-Louis Ouvrard se forme en danse contemporaine, voix, clown, masque, mime, théâtre de geste, théâtre d’objets et marionnettes.

Il co-fonde le Théâtre ZOU en 1991 et interprète dans les spectacles : Un coup de pied dans les étoiles, Jean-François la Malice, 669 puis met en scène Poème élastique et AXIS. En tant que marionnettiste, il rejoint en 1995 la compagnie Garin Trousseboeuf en tant que comédien. Il collabore régulièrement avec le Bouffou Théâtre à partir de 2009 dans La Mer en pointillés et Toi du monde. En 2011, il reprend l’interprétation de L’après-midi d’un foehn Version 1 de la Compagnie Non Nova. Depuis 2012, il met en scène des spectacles documentaires marionnettiques pour Les Frères Pablof : La cour des grands, Un nuage sans pantalon, eX-time et Ma place à table. Par ailleurs, il collabore à la mise en scène du spectacle Filles & soie auprès de Séverine Coulon. Parallèlement, Jean-Louis Ouvrard a mis en scène des spectacles pour le Chat Perplexe, le Théâtre du Pré en bulles, la compagnie d’Arcalande, l’Atelier de la Pierre Blanche, la Compagnie Amarande, le percussionniste Thierry Ouvrard et le conteur Mamadou Sall.

Plus d’informations :

http://www.cienonnova.com/

http://www.bouffoutheatre.com/fr/

http://thierry.ouvrard.o.free.fr/o_ozo.html

Vincent Piedecocq

Membre du bureau

Sophie Porret

Membre du bureau

Alban Renoux

Président de l’association

Nous sommes 6 et aussi bien plus : 16=6 + …si affinités

Les complices nous rejoignant ou nous ayant rejoints à un moment autour des projets et en fonction des nécessités : Stéphanie Carnet, Claire Fesselier, Maité Martin, Christophe Piret, Laurent Dupont, Isabelle Duthois, Jean-François Vrod, Tanguy Nédelec, Antoine Birot, Maruska Ronchi, Bruno Guihéneuf, Martine Laudrain …

Emmanuel Aragon, Dominique de Barros, Antoine Birot, François Boucard, Thomas Déjeammes, Geneviève Foccroulle, John Froger, Régis Guigand, Patrick Langlois, Jean-Christophe Manck & Phoebe, Christophe Manon, Maya Mémin, Antoine Mouton, Tanguy Nedelec, Marc Perrin, Françoise Perronno, Isabelle Planche, Famille Poinsot, Mathieu Prual & l’ensemble Phoenix, Sandrine Roche, Mathilde Seguin, Marie-Céline Siffert, Carole Steine, Vincent Tholomé.

Et tous ceux croisés sur nos routes 16 secondes, 16 minutes, 16 heures, 16 jours….

Soutiens : La ville de Thorigné-Fouillard, la Région Bretagne, La Ville de Rennes- Rennes Métropole, Le Conseil départemental d’Ille et Vilaine