Terre de passages // 1

Terre de passages est une page verte, un espace à partager entre art et paysage. Je découvre un lieu, je le visite et j’imagine des possibles. Quels que soit le territoire et ses contraintes. J’imagine un paysage à l’échelle du regard.

La première étape fut celle du Domaine de Tizé, lieu d’expérimentation ouvert aux artistes créé par l’association Au bout du plongeoir. Durant l’année 2008, j’y ai creusé mon quatrième terrier. Autour de cet antre de terre, j’ai échangé des gestes et des regards avec un groupe d’adolescents autistes à raison d’un rendez-vous par semaine. Puis, des invitations à des artistes et chercheurs pour des journées publiques saisonnières : un printemps en lecture de paysage avec le paysagiste Pierre Quentier et la plasticienne Gwenaëlle Rébillard, un été en danse au terrier avec Séverine Gouret, jardinage théâtral avec Luc Bienvenu et Christine Bannier et maçonnerie de terre crue avec Vincent Guernion, puis un automne en musique dans le paysage avec Jean-François Vrod, Antoine Birot et Fantazio, enfin un hiver en cuisine de curiosité autour de l’ortie avec l’artiste Julie Amselem.

Chaque volet du projet Terre de passages donne lieu à des éditions limitées de livrets associant textes et images ainsi qu’à des prises de vue cinématographiques en Super 8 qui nourrissent mon travail de recherche autour du paysage.